Hackers contre catastrophes naturelles - Comment la #Tech permet de prévenir les touristes et de les sauver?

Communiqué de presse des membres Mobilité et transportsHébergementProducteurs et distributeurs de voyagesTerritoires et destinationsActivités et loisirsEdition et médias
Hackers contre catastrophes naturelles - Comment la #Tech pe...
HAND se mobilise pour Caribe Wave 2017 !

Pour la troisième année consécutive, l’association “Hackers against natural disasters” composée de codeurs libristes, makers, cartographes et dronistes va prototyper en Guadeloupe des solutions pour prévenir les risques humains en situation de catastrophes naturelles, dans le cadre de l’exercice Caribe Wave de l’UNESCO.

L’équipe vous donne rendez-vous pour vous présenter l’opération le 15 mars à La Paillasse (Paris) et le 17 mars au FabLab de Jarry (Point à Pitre, Guadeloupe).
Chaque année, 250 millions de personnes sont affectées par des catastrophes naturelles. Ce chiffre a plus que doublé ces quinze dernières années. En 2010, l’Unesco a fixé dans ses objectifs prioritaires : la préparation aux catastrophes naturelles et l’atténuation de leurs effets.

La vulnérabilité des côtes de la Caraïbes et de ces régions adjacentes au risque de tsunami et les pertes potentielles de vies humaines qui pourraient en résulter ont conduit l’UNESCO et 48 pays à organiser Caribe Wave, exercice annuel sur systèmes d’alerte aux tsunamis et autres risques côtiers de la Caraïbe et des régions adjacentes (CARIBE EWS).
L’objectif principal est que les pays et territoires, les agences de gestion des urgences et les communautés à risque puissent tester, valider et actualiser leurs plans de réponses aux tsunamis.

Fin 2014, à l’initiative de Gaël Musquet, jeune hacker guadeloupéen, météorologue de formation, est organisée
la première mission bénévole d’envergure mobilisant des «Hacktivistes» d'Ile-de-France et de Guadeloupe. L'objectif de cette mission : permettre à ces gens aux profils très techniques (Réseaux télécom, code, réseaux sociaux, drones et cartographie collaborative...) de participer à l’exercice international Caribe Wave du printemps 2015. Grâce à une opération de crowdfunding (financement participatif), ils ont pu mobiliser les 33 000 euros nécessaires pour envoyer une équipe.
Fruit de ces premières expériences terrain est né le projet "HAND : Hackers against natural disasters". Son objectif est de fournir un cadre global d’action et une organisation décentralisée permettant à des «technophiles » de se préparer aux situations de crises et de mettre à disposition leurs compétences dans les 72 premières heures de l’urgence.
L’exercice CARIBE WAVE 2017 se tiendra le 21 mars 2017 avec trois scénarios de simulation. L’un des scénarios, spécifique aux petites Antilles, est un séisme de magnitude 8.5 à l'Est-Nord-Est de la Guadeloupe.
Le message d’alerte initial sera émis à 14h00 UTC (09h00 heure locale - 13h00 heure de Paris) par le Centre d'alerte aux tsunamis du Pacifique (PTWC), soit 40 min avant qu’un tsunami ne touche les côtes de Point à Pitre.

Se saisissant de ce scénario, l’équipe HAND, composée de 16 experts (médias sociaux, télécom, gestion d’urgence, cartographie aérienne, sismographie, dronistes), en lien avec le FabLab de Jarry, déploiera sur les hauteurs de Marie-Galante des dispositifs complets en temps et situation réels. Ceci pour démontrer que la technologie alliée aux énergies citoyennes permettrait de sauver plusieurs milliers de vies.

ID-Tourism se positionne sur cette mission comme le coordinateur de la brique "tourisme", c'est-à-dire en charge de trouver les liens à faire avec les opérateurs et prestataires touristiques de la Guadeloupe et des Petites Antilles afin de les impliquer dans la sensibilisation et l'information de leurs clients au risque de tsunami.

Dans ce cadre-là, une enquête a été lancée pour mieux comprendre la sensibilité des professionnels locaux du tourisme. Retrouvez ici l'enquête.

En savoir plus

En images

<
>