Pour 66% des internautes, le tourisme responsable est indispensable

Communiqué de presse Edition et médias

CP sondage voyage ethique-1.pdf

Pour 66% des internautes, le tourisme responsable est indisp...
Easyvoyage a interrogé 2 015 internautes pour déterminer la vision des Français sur cette nouvelle dimension du voyage.

Parmi les enjeux prioritaires de cette nouvelle année pour la survie de la planète, incontestablement le développement durable apparaît comme un enjeu majeur. En effet, l’an dernier plusieurs événements ont marqué l’importance capitale de ce sujet : mobilisation sans précédent des 15 000 chercheurs alertant sur l’état de la planète, multiplication des catastrophes naturelles d’ampleur inédite, mouvements migratoires des refugiés climatiques,… Autant de sujets auxquels les pays doivent apporter des solutions. Et, si la France tente de conduire le mouvement (COP, One Planet Summit), les Etats-Unis se sont eux retirés de toutes les actions engagées précédemment : une illustration parfaite de la complexité à faire cohabiter des enjeux économiques et écologiques ! Première industrie mondiale, (10% du PIB – 7% de croissance par an), le tourisme, avec 1,32 milliard de touristes aujourd’hui et 2 milliards d’ici 2030, 3,5 milliards de passagers dans le transport aérien en 2017, chiffre qui devrait atteindre 7 milliards en 2034, est plus que jamais au cœur de l’économie responsable. Le tourisme est à la fois un producteur de richesses, un créateur d’emplois mais aussi un vecteur du rapprochement des peuples mais en contrepartie il est aussi générateur d’impacts négatifs (Empreinte Carbone, surexploitation des zones naturelles, nappes phréatiques, surproduction de déchets,…). Fort de ces constats, depuis plusieurs années une prise de conscience est amorcée et de nombreuses initiatives se développent : Agir pour un Tourisme Responsable (ATR), 1ère association qui regroupe des acteurs du voyage responsable ou Voyageur du Monde, Comptoir des voyages et Terres d’Aventures, qui proposent depuis le 1er janvier 2018, la compensation de 100% des émissions de CO2 générées par le transport aérien… Un engagement de ces acteurs en faveur d’un tourisme durable, qui d’après le dernier sondage d’Easyvoyage mené auprès de 2015 internautes au mois de janvier 2018, est attendu par les voyageurs français…


« On assiste enfin à l’éveil des consciences ! Car si le tourisme a pour vocation d’ouvrir les esprits, de rendre intelligent en contribuant notamment au rapprochement des peuples et des cultures, son développement a aussi des conséquences néfastes ! Il est primordial d’encourager le tourisme, tout en prenant en compte ses impacts économiques, sociaux et environnementaux. Le tourisme dit durable ne doit pas être un marché de niche ou une simple tendance. Il doit faire partie intégrante du voyage et être créateur de valeurs voire même de bonheur lorsqu’il est réalisé dans l’harmonie de tous et pour tous ! » souligne Jean-Pierre Nadir, fondateur d’Easyvoyage

 

Ecolo, mais surtout à la maison…

Globalement, en matière de gestes éco-responsables, les internautes semblent plus attentifs chez eux qu’en voyage (57%). Un peu plus d’1/3 déclarent être constants dans leurs engagements et gardent les bons réflexes chez eux comme en vacances. Enfin, une petite partie (7%) se découvre une âme d’écolo uniquement en vacances ! S’ils sont 27% à avoir déjà testé les séjours dits responsables, la grande majorité (67%) n’a pas encore eu l’occasion mais se déclare très tentée ! Enfin, 7% des internautes n’y pensent pas, surtout si c’est pour payer plus cher ! Le tourisme durable pour favoriser l’économie locale Consommer des produits locaux et faire vivre, même à petite échelle, l’économie locale est ce qui caractérise le plus un voyage responsable pour 60% des internautes interrogés. Pour d’autres (25%) cela réside dans le fait d’être en immersion chez l’habitant et partager des moments privilégiés avec les populations. Ainsi, le don à une association locale (1%) ou encore la compensation de leur consommation de carbone (1%) ne convainc pas les internautes. Certains préfèrent participer durant leur séjour à un projet solidaire (7%) ou s’assurer que les employés des voyagistes aient des ressources décentes (6%).

 

Le tourisme durable oui…mais pas à n’importe quel prix !

66% des Français pensent que le tourisme responsable/éthique est indispensable, notamment pour respecter le patrimoine social et environnemental des pays visités. D’autres sont plus mesurés, voire carrément sceptiques : en effet, ils sont 14% à trouver que ce type de voyage est utile mais ils ne sont pas prêts à en supporter le coût financier et 12% pensent que c’est une utopie ! Les plus radicaux (8%) considèrent que ce n’est qu’un argument marketing des professionnels du secteur ! Les internautes sont également mitigés sur le réel impact des séjours éthiques : 42% sont persuadés qu’il est positif alors que 38% pensent qu’il n’en a pas autant qu’il le faudrait ! Enfin, 20% des sondés ne sont pas du tout convaincus et n’y voient encore une fois que des stratégies marketing.

 

Le réchauffement climatique, un facteur décisif pour les internautes

Le réchauffement climatique influence la façon de voyager de 51% des sondés et représente un facteur décisif dans le choix de la destination de 21% des internautes. Alors que pour 29% d’entre eux cela n’a aucun impact. Ainsi, en voyage, 48% des internautes privilégient les transports en commun ou encore le vélo. 30% utilisent un moyen de transport uniquement pour faire l’aller-retour vers leur destination. Et 4% d’entre eux vont même jusqu’à compenser systématiquement leur consommation de carbone.
37% des internautes sont également sensibles aux conditions de travail des employés et à la responsabilité écologique des établissements dans lesquels ils logent, ceux-là sont d’ailleurs familiers des séjours dans des éco-lodges. 59% des internautes sont conscients de ces enjeux mais ce type d’hébergement reste souvent trop onéreux. Enfin, ils sont 4% à ne pas se sentir concernés par le sujet.

 

Des professionnels du tourisme attendus sur la question environnementale !

Pour 55% des internautes, les professionnels du voyage doivent aider à protéger le patrimoine des cultures locales. Ils sont également 27% à trouver nécessaire d’informer les voyageurs de l’impact environnemental de leur voyage. 14% trouvent qu’il est indispensable de proposer des offres à impact neutre. Enfin, 4% pensent que les professionnels n’ont aucune obligation sur le sujet.
Les sondés sont également prêts à privilégier un TO plutôt qu’un autre, en fonction de l’engagement de ce dernier ! Ainsi, 27% privilégient un professionnel mettant en avant l’humain et l’éthique, 50% choisissent un aspect écologique : ceux qui préservent les espèces et l’écosystème (25%) ou ceux qui ont une approche éco-responsable (25%). Enfin, 19% mettront en avant un TO « locavore » et 5% un professionnel qui compense les consommations en CO2.


Les internautes sont-ils prêts à plus de sacrifices ?

Globalement 66% des sondés sont prêts à partir avec une agence de voyage engagée mais à moindre frais de préférence ! Ils sont 12% à avoir déjà testé et aimé ce style de voyage ! 21% d’entre eux pensent que c’est trop couteux et surtout que ce n’est pas à eux d’assumer l’aspect financier d’un séjour responsable.
Partir moins loin ? Moins souvent ? 29% des sondés sont prêts à faire les deux ! 31% penchent pour partir moins loin, notamment pour réduire les émissions de CO2, mais pas moins souvent. 26% d’entre eux n’envisagent pas de changer leurs habitudes… Et enfin, 14% préfèrent compenser leur consommation de CO2.


Quel horizon pour le voyage ?

Alors, quel avenir pour le tourisme et le voyage responsable ? Pour 33% des internautes, les complexes de vacances de demain proposeront un fonctionnement 100% à l’énergie solaire avec tri des déchets et gestion de l’eau. D’autres (21%) envisagent l’éco-volontariat comme LA meilleure solution pour préserver l’environnement et 16% parient sur les avions électriques ! Les plus pessimistes quant à eux (30%) tablent sur la disparition de certaines destinations …

CP sondage voyage ethique-1.pdf

En images

<
>